Les biopsies guidées par scanner

Le but est de déterminer la nature d'une lésion, découverte dans un organe profond (foie,  poumon, rein, pancréas, ganglion par exemple),  lors d'un examen d'imagerie (radiographie, échographie, scanner, TEP-Scan ou IRM).

La biopsie consiste à prélever à l'aide d'une aiguille spéciale, aussi appelée pistolet, un petit fragment de cette lésion qui sera adressé  à un laboratoire d'anatomo-pathologie, pour analyse.

L'examen dure 15 minutes environ et se déroule sous anesthésie locale ; ainsi le patient ne ressent aucune douleur. Il peut lui être demandé de gonfler les poumons et de bien bloquer la respiration. Mais dans tous les cas, il devra rester immobile durant tout le temps de l'examen.

Le prélèvement de lésions profondes justifie une hospitalisation ambulatoire, pour la journée, le patient  ne repartant qu'après un contrôle scanner ou échographique vérifiant l'absence de complications. Il devra être à jeun depuis minuit, le soir avant.

Les complications sont très rares, saignement et  infection essentiellement mais ces examens doivent être réalisés par des radiologues formés et habitués à la réalisation de ces gestes.

Un traitement anticoagulant ou antiagrégant ne contre-indique habituellement pas la biopsie mais nécessite un arrêt ou une adaptation temporaire du traitement qui devra se faire sous la responsabilité ou avec l'accord du médecin en charge du patient. Les autres contre-indications sont exceptionnelles, à évaluer par le radiologue avant l'examen.

Aussi, ces biopsies sont-elles précédées d'une Consultation Spécialisée avec le radiologue. Le patient y apporte la demande écrite de son médecin,  son dossier médical en particulier les examens échographiques, scanners, IRM ou TEP-Scan récents  ainsi que  les derniers bilans sanguins  de coagulation. Le médecin radiologue lui explique le déroulement de la biopsie, les  modifications éventuelles des traitements suivis et les complications possibles justifiant l'hospitalisation. Il répond, bien sûr, à toutes les questions du patient.

Le patient ne reçoit jamais les résultats de la biopsie car le vocabulaire employé y est très technique. Le plus souvent, le médecin demandeur de la biopsie, sinon le radiologue, lui remet et lui explique son résultat, en général une semaine plus tard.  

 

 



Réferencé sur www.clictout.com - ClictoutDEV - Tous droits réservés [XERUS - 2013] - Mentions légales - Plan du site - propulsé par E-majine