Tomographie à faisceau conique ou cone beam ou imagerie dentaire 3D

cone beam - tomographie faisceau conique

La tomographie à faisceau conique ou cone beam ou imagerie dentaire 3D est désormais une technique d'investigation majeure en odontologie. Elle permet une étude des structures dentaires, osseuse maxillaire et aérienne sinusienne.

En fonction des appareils, le service diagnostique rendu est égal ou supérieur à celui des scanners classiques au prix d'une irradiation moindre. Ceci, en particulier, grâce à une moindre sensibilité aux artéfacts métalliques et à une meilleure résolution spatiale.

Paradoxalement, l'utilisation et l'optimisation des images sont plus difficiles à obtenir en tomographie qu'en scanner à cause de la multiplicité des appareils et de leur utilisation non standardisée et mal maitrisée. Ceci implique des équipes entrainées et du matériel de très haut de gamme.

Cet examen reste un choix de deuxième intention et doit avant tout être guidé par la clinique et l'imagerie dentaire classique (intra-buccale et panoramique dentaire).

Dans de bonnes mains, cet examen  permet de répondre à toutes les  questions de la dentisterie moderne :

  • traumatologie : fracture ou fissure sur dent déjà traitée, lésion osseuse adjacente modifiant le traitement.
  • implantologie : obstacle anatomique, texture osseuse. Les examens à visée implantaire ne sont pas remboursés par la sécurité sociale. Ils sont hors nomenclature. Une facture est éditée pour, éventuellement, remboursement par la mutuelle.
  • endodontie : anatomie et dénombrement des canaux pulpaires, qualité du traitement.
  • pathologie tumorale : bilan pré-chirurgical et tentative d'approche histologique.
  • orthodontie : localisation et dénombrement des éléments dentaires, recherche de rhizalyse et d'ankylose.
  • pathologie dento-sinusienne intriquée : identification de fistule dento-sinusienne, migration intra-sinusienne de pâte d'obturation dentaire
  • articulation temporo-mandibulaire ou ATM : analyse osseuse.
  • pathologie lithiasique salivaire : recherche d'obstacle à type de calcul.

    Le déroulement de l'examen :

Il est simple mais nécessite une parfaite coopération du patient.

Il faut ôter toutes les structures métalliques à hauteur du cou et du visage (bijoux, piercing, autre...). Surtout, il faut une immobilité complète du patient pendant 15 secondes, durée de l'acquisition des images.

Il n'y a pas de préparation particulière.

Il n'y a pas d'injection intra veineuse de produit de contraste.

Il n'y a aucun problème de claustrophobie compte tenu de l'architecture de l'appareil.

Par contre, en cas de réalisation d'un guide radiologique pour implantologie par le dentiste il est impératif de posséder ce dernier le jour de l'examen.

 

 



Réferencé sur www.clictout.com - ClictoutDEV - Tous droits réservés [XERUS - 2013] - Mentions légales - Plan du site - propulsé par E-majine