Hysterographie & Hysterosalpingographie

De quoi s'agit-il ?
L'hystérosalpingographie consiste à visualiser, grâce à un produit de contraste visible en radiographie, les trompes et la cavité utérine. C'est l'examen d'imagerie médicale incontournable dans le bilan d'une infertilité primaire ou secondaire.
Elle démontre l'obstruction des trompes.
Elle aurait un rôle thérapeutique: la fécondité spontanée augmente chez 30% des patientes dans les 6 mois qui suivent la réalisation de l'acte, vraisemblablement en rapport avec l'effet du « rinçage ».

Dans quel cas doit-elle être réalisée ?
L'évaluation de la perméabilité tubaire est la seule indication résiduelle de l'hystérosalpingographie que ce soit dans le cadre du bilan d'infertilité primaire, avant désobstruction tubaire, ou pour vérifier la réalité de l'obstruction tubaire en post-opératoire.
 

Comment se déroule l'examen ?
L'examen est toujours réalisé, en première partie de cycle (entre le 6ème et le 12ème jour: après les règles et avant l'ovulation), en ambulatoire, après avoir remis à la patiente une fiche explicative et obtenu son consentement.
L'examen est guidé par radioscopie (rayons X). 
La vessie doit être vide. 

L'acte commence par un examen gynécologique: mise en place d'un spéculum lubrifié, examen du col, désinfection du col et du vagin.
Mise en place d'une sonde à ballonnet ou d'un dispositif de type "tulipe" (le ressenti est le même que lors de la réalisation d'un frottis).
Des clichés sont réalisés au cours de l'injection lente du produit de contraste dans la cavité  utérine et les trompes.
La durée de l'examen est de 10 à 20 minutes.

Quels sont les contre indications ?

  • La grossesse intra-utérine évolutive.
  • L'allergie au produit de contraste, auquel cas on pourra envisager une consultation allergologique.
  • Infections cervico-vaginales ou pelviennes récentes.
     

Quels sont les risques de l'examen ?

Les incidents les plus couramment rencontrés sont :

  • Des douleurs pelviennes. Elles surviennent au décours de l'examen, sont rares, n'ont aucune relation avec le confort obtenu pendant l'hystérosalpingographie. Elles sont parfois vives et peuvent durer quelques heures, elles cèdent aux antispasmodiques et antalgiques habituels.
  • De faibles saignements dans la journée qui suit la réalisation de l'examen.

Des risques très rares peuvent survenir :

  • Un malaise passager , le réveil d'une infection génitale, des manifestations d'allergie au produit de contraste, très rares.
  • Dangers liés à l'irradiation
     

Avant l'examen, répondez attentivement aux questions suivantes :

  • Avez-vous déjà bénéficié d'un examen d'imagerie avec injection de produit de contraste ?
  • Avez-vous présenté une réaction au produit de contraste utilisé ? Si oui auquel ?
  • Etes-vous enceinte ou susceptible de l'être ?
  • Avez-vous une infection  génitale ?

Apportez le jour de l'examen :

- la prescription de votre médecin

- le dossier radiologique en votre possession

- 20 ml de produit de contraste qu'il faut acheter à l'avance.

- une serviette hygiénique.

-Venez la vessie vide.

 
hystérographie

hystérographie

 



Réferencé sur www.clictout.com - ClictoutDEV - Tous droits réservés [XERUS - 2013] - Mentions légales - Plan du site - propulsé par E-majine