Infiltration guidée par échographie (ou échoguidée)

infiltration echoguidée

 

Définition, explication, déroulement de l'examen :
votre médecin vous a prescrit une infiltration. Il s'agit d'injecter un médicament au plus près de la lésion afin de soulager votre douleur.

L'avantage d'une injection in situ est de délivrer une concentration de produit bien plus importante que lors d'une prise médicamenteuse orale ou intra-veineuse (le médicament se dispersant alors dans tout l'organisme).

De plus l'absence de diffusion significative du produit dans le reste de l'organisme permet de limiter, voire d'éviter la toxicité de ces produits sur les autres organes (exemple : intolérance digestive ou problèmes rénaux causés par les anti-inflammatoires).

Il est préférable de réaliser cette injection sous contrôle radiologique (échographe, radiographie, scanner) afin d'avoir une action plus précise et de limiter les douleurs et les complications par rapport à une injection réalisée à l'aveugle.

Le geste est réalisé dans des conditions d'asepsie rigoureuses, avec désinfection soigneuse et interposition de protections stériles (gants, protection de sonde d'échographie) entre la peau du patient et le matériel nécessaire à l'injection.

Le radiologue réalise une anesthésie locale dans un premier temps, puis vient positionner son aiguille au contact de la lésion (tendon, kyste, articulation, ...) en regardant celle-ci avancer sur son écran.

Une fois en place il délivre le médicament.

Contre-indications :
infection locale, allergie à l'un des produits injectés.

Les troubles de coagulation, ou un diabète mal équilibré sont une contre-indication relative à discuter avec votre radiologue.

Précautions à prendre avant votre examen :
Ne pas oublier les médicaments prescrits avant de venir au cabinet.

Risques:

Les complications sont très rares mais doivent être connues du patient afin qu'il nous contacte rapidement en cas de problème:

- allergie au médicament injecté: se manifestera le plus souvent alors que le patient est encore dans le cabinet.
- hématome au point de ponction: rare et en général sans conséquence car superficiel. La prise de médicaments fluidifiant le sang n'est donc pas une contre-indication absolue et sera discutée au cas par cas
- infection: rare mais possible malgré les précautions prises en terme d'asepsie. Le médicament diminuant par nature les capacités de l'organisme à se défendre contre l'inflammation et l'infection, celle-ci  pourra se manifester de manière atypique, sans fièvre. Le signe d'appel principal est une douleur anormale au delà de 24 à 48 h. Il est dans ce cas impératif de nous contacter en urgence.

 

 

 

 

 



Réferencé sur www.clictout.com - ClictoutDEV - Tous droits réservés [XERUS - 2013] - Mentions légales - Plan du site - propulsé par E-majine